Ces guerres qui nous attendent, volume 3
EAN13
9782382847763
ISBN
978-2-38284-776-3
Éditeur
Équateurs
Date de publication
Collection
DOCUMENTS (1)
Dimensions
20,5 x 14 x 1,2 cm
Poids
300 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ces guerres qui nous attendent, volume 3

Équateurs

Documents

Offres

Deux scénarios terriblement probables qui pulvérisent les frontières • Face à l'Hydre. (2027-2045) La militarisation de la société civile, c'est le sujet de ce palpitant scénario malheureusement réaliste. L'eshu, implant d'un nouveau genre mis au point en 2027, permet l'assimilation instantanée de nouvelles connaissances et capacités dans tous les domaines pour tout individu (en commençant par les enfants). Ces connaissances réversibles n'altèrent en rien les volontés individuelles. Peu à peu, ces implants se diffusent et leur utilisation se généralise dans certaines régions du monde. Ils deviennent aussi des leviers de création ad hoc et immédiate d'une armée à partir de populations civiles par l'injection de savoirs militaires. Cette armée a pour nom l'Hydre, empruntant à l'animal mythologique sa capacité à se renouveler à l'infini : chaque individu volontaire pouvant s'implanter à tout moment des connaissances adéquates selon le besoin et son environnement. Progressivement, les capacités de l'eshu s'étendent et ouvrent la voie à la possibilité d'une action collective : les individus dotés d'un eshu communiquent les uns avec les autres de manière décentralisée et instantanée, voire symbiotique. Ce qui assure à l'Hydre une domination stratégique dans les régions où elle s'est implantée. • La ruée vers l'espace (2035-2075) L'accès à l'espace s'est considérablement démocratisé à la suite d'innovations technologiques. Les ressources spatiales tant sur la Lune que dans les ceintures d'astéroïdes plus lointaines deviennent abordables et nourrissent les appétits industriels et économiques d'acteurs étatiques et privés. Des rapprochements s'opèrent, des alliances se créent pour assurer l'exploitation des minerais stratégiques, source principale d'énergie, au point que les grandes nations et leurs partenaires deviennent dépendant de l'économie spatiale. La compétition entre deux méga-consortiums soutenus par les agences publiques se traduit par des pratiques de sabotage et de déni d'accès, avant d'escalader vers une confrontation spatiale ouverte. Dans cet univers spatial, dans ce nouveau Far West qui échappe à la loi des états, quel sera le seuil de déclenchement d'une guerre spatiale??
S'identifier pour envoyer des commentaires.