Le Syndrome du Wonderparent, Travailler comme si on n'avait pas d'enfants et élever nos enfants comme si on n'avait pas de travail
EAN13
9782228932264
ISBN
978-2-228-93226-4
Éditeur
Payot
Date de publication
Collection
PSYCHOLOGIE (PA (1)
Nombre de pages
256
Dimensions
22,5 x 14 x 2,2 cm
Poids
340 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Syndrome du Wonderparent

Travailler comme si on n'avait pas d'enfants et élever nos enfants comme si on n'avait pas de travail

Payot

Psychologie (Pa

Offres

Autre version disponible

À l'impossible nul n'est tenu !
Quand les femmes ont accédé au monde du travail, la société aurait dû permettre aux parents de dégager du temps pour leur famille dans la journée ; mais rien n'a été fait, si bien que les parents se sont retrouvés à travailler comme s'ils n'avaient pas d'enfants. Pire, jamais les injonctions à être de « bons parents » n'ont été aussi fortes, ce qui contraint les parents à élever leurs enfants comme s'ils n'avaient pas de travail.
Résultat, ô surprise : les parents craquent - et en premier lieu les mères qui supportent encore la majeure partie de la charge domestique et familiale. Rien d'anormal puisque la société leur demande l'impossible : être à la fois un parent très présent pour ses enfants et un professionnel ambitieux et investi !
Alors en attendant que les pouvoirs publics s'emparent du problème, il nous faut bricoler pour retrouver du plaisir dans notre vie ! L'enjeu est de sortir du syndrome du wonderparent - la tyrannie de la double exigence : être le meilleur parent ET un professionnel au top - afin de ne pas se sentir nul.le à la maison et/ou nul.le au travail. Vous trouverez dans ce livre tous les outils pour faire retomber la pression, arrêter de culpabiliser et surtout vous épanouir à nouveau avec vos enfants comme dans votre travail !

Diplômée d'HEC, Anne Peymirat a été consultante chez Accenture avant de devenir coach parentale certifiée. Mère de quatre enfants, elle applique ses propres conseils afin de ne pas céder à ce qu'elle a appelé le « syndrome du wonderparent ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.